Etude de Cas – Référencement d’un avocat en droit du travail à Lyon


Dans cette seconde étude de cas, je vais m’intéresser au secteur des Avocats du droit du travail à Lyon.

Découvrons quelles sont les opportunités pour l’acquisition de nouveaux clients.

Si vous désirez lire notre première étude de cas, consultez l’article ici.

Intéressons-nous à la page de résultats de Google pour les avocats du droit du travail à Lyon. La première page comporte beaucoup de publicités Adwords, ce qui est un signe encourageant sur l’existence d’un marché prometteur. Le reste de la première page comporte les résultats de la recherche locale « Google Maps » et enfin, les résultats de la recherche organique.

Page de résultats avocat droit du travail Lyon

Dans notre première étude de cas, nous avions mis en évidence que certains sites Internet d’experts-comptables manquaient de modernité. Alors, qu’en est-il des sites d’avocats ? Il est force de constater que le même schéma se répète ! En première page, on retrouve des sites modernes, quoique ce ne soit pas systématiquement le cas, et en page 5, on retrouve de nouveau, des sites statiques, peu actualisés et méritant une refonte du design du site.

Et pourtant, comme je m’apprête à le démontrer, il y a d’importantes opportunités à être référencé en première page de Google pour les avocats en droit du travail à Lyon.

Voici les mots clés les plus recherché lorsqu’un lyonnais recherche un avocat en droit du travail.

Avocat droit du travail Lyon – 320

Avocat droit du travail – 170

Avocat prudhomme Lyon – 40

Avocat du travail Lyon – 40

Avocat du travail – 40

Avocat spécialisé droit du travail – 30

Avocat spécialisé droit du travail Lyon – 20

Avocats droit du travail Lyon – 20

Avocats droit du travail – 10

Avocat prudhomme – 10

Cabinet avocat droit du travail – 10

Cela représente 710 recherches par mois. Un site qui se trouverait en première page pour l’ensemble de ces mots-clés obtiendrait environ 31% du trafic total soit 222 visiteurs par mois.

Considérons que 3% des visiteurs d’un tel site deviennent des clients. Cela représenterait 7 nouveaux clients par mois.

Si le ticket moyen est de 2000 euros par client, ces sept clients apporteraient un chiffre d’affaire additionnel de 14 000 euros par mois.

Ce qu’il faut comprendre, c’est qu’un avocat qui n’est pas en première page de Google laisse passer chaque année 168 000 euros de chiffre d’affaires.

Pourtant, la concurrence sur le plan du référencement reste très faible. Positionner un site en première page permettrait de générer des gains conséquents grâce à la valeur importante d’un client pour un cabinet d’avocat. Même avec un faible nombre de nouveaux clients, la valeur dégagée reste très importante.

Pourtant, la présence de nombreuses publicités Adwords en première page est un signe de la méconnaissance de ces opportunités.

A l’instar des experts-comptables, les avocats en droit du travail gagneraient à établir une stratégie globale de marketing sur internet pour l’acquisition de nouveaux clients.

Cela pourra passer par une refonte du site internet, une stratégie de communication, un référencement du site internet dans les moteurs de recherche. Un accompagnement à la prospection sur LinkedIn permettrait également d’aider à acquérir davantage de nouveaux clients.